Axe 5. Circulations de savants et de textes : les réseaux de la création et de la transmission des savoirs

Responsable : Elise Voguet

Certaines régions sahariennes comme le Tafilalt, le Mzab ou le Touat ont connu des moments de développement intenses comme pôles d’érudition régionaux. Ces espaces, situés sur les grands axes de circulation, ont bénéficié de contacts réguliers avec les savants de passage lors de leurs déplacements que ceux ci soient commerciaux et/ou religieux (pèlerinages, quête de savoir) et/ou politiques. Mais ces espaces sont aussi à l’origine de véritables milieux savants locaux. Toute une culture littéraire s’est ainsi développée comprenant différents types de productions : chroniques, récits de voyage, recueils de jurisprudences, recueils biographiques. Ces textes, ont été inégalement exploités. Des projets récents ont permis la redécouverte de ces documentations régionales. Pour le Touat (projet ANR JCJC Touat), certains textes ont été numérisés et sont aujourd’hui disponibles à la section arabe de l’IRHT à Paris. Il s’agira d’étudier ces sources locales et de comparer les données qu’elles apportent à celles fournies par la documentation maghrébine et africaine connue (notamment les chroniques et les recueils biographiques), pour comprendre comment ces milieux érudits locaux se sont développés, qui étaient ces savants sahariens, quels étaient les lieux de leur formation, comment fonctionnaient les réseaux de diffusion des savoirs, quels ouvrages circulaient et formaient le socle commun de connaissance.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.