Archives de catégorie : Actualités

Black Monuments Matter

A Virtual Exhibition of Sub-Saharan Architecture

The Aga Khan University’s Institute for the Study of Muslim Civilisations and the Zamani Project at the University of Cape Town are pleased to present the online exhibition Black Monuments Matter.

Black Monuments Matter recognises and highlights African contributions to world history by exhibiting World Heritage Monuments and architectural treasures from Sub-Saharan Africa.

Black Monuments Matter aspires to create links to living African heritage by making it visible, assessable and known to as many people as possible. In general, we would like to raise awareness of and respect towards Black cultures and Africa’s past to a larger audience.

Black monuments matter and black cultures matter. Sites and monuments are physical representations of histories, heritage and developments in society. This exhibition aims to display the diversity and richness of African cultures as part of world history through the study of African monuments; bringing awareness and pride of African roots and contributions to other cultures.

The African continent has numerous sites and monuments of historic and cultural importance, and our exhibition showcases some of its diversity and richness. From the pyramids of Sudan, the Great Mosque of Timbuktu, to the Swahili cities of East Africa, each site is presented in a virtual room and is introduced by short texts written by African scholars.

Through an approach founded on the latest knowledge and technology developed by the Zamani Project, this online exhibition offers visitors an opportunity to learn more about the glorious monuments and sites of African heritage and black cultures across Sub-Saharan Africa. 

Time  5 October 2020 – 31 March 2021

Join Online https://black-monuments-matter.zamaniproject.org/#next

L’invention d’une capitale: tlemcen (VIIe-XIIIe/IXe-XVe SIÈCLE)

Jennifer VANZ

Depuis les travaux menés à l’époque coloniale, Tlemcen (Algérie) n’a
plus été prise comme objet d’étude à part entière, l’historiographie
ayant privilégié l’histoire politique et événementielle à l’échelle d’un
royaume.
Cet ouvrage replace la ville au cœur de la réflexion pour interroger
les modalités de son affirmation en tant que capitale de la dynastie
abdelwadide à partir du VIIe/XIIIe siècle, en l’envisageant d’abord comme une construction sociale. L’affirmation de ce statut est ainsi le résultat de stratégies discursives déployées par le pouvoir abdelwadide mais aussi mérinide, puis partagées, diffusées et réappropriées au-delà du Maghreb. Ce sont ainsi de nouvelles catégories qui émergent et participent de la recomposition des représentations spatiales à l’époque post-almohade. Mais ce sont aussi les pratiques de l’espace mises en oeuvre par divers acteurs, pouvoirs sultaniens, saints et savants, qui contribuent à faire de Tlemcen une capitale et qui favorisent son affirmation à l’échelle régionale, ainsi que son insertion dans les réseaux méditerranéens et transsahariens.
À travers l’étude de la construction matérielle et symbolique de Tlemcen comme capitale de la dynastie abdelwadide, cet ouvrage revisite l’histoire du Maghreb central et d’un pouvoir abdelwadide trop souvent considéré comme instable et soumis à ses concurrents mérinide et hafside, pour donner à voir les dynamiques qui l’animent et les interactions dont il se nourrit.

De l’île de Majorque au désert du Sahara : réseaux de commerce juifs et trafic du cuivre vers 1400

Ingrid HOUSSAYE MICHIENZI

Le vol, dans le Touat, d’une cargaison de cuivre expédiée depuis Majorque par des négociants florentins met en lumière les circulations marchandes entre la Méditerranée et le Sahara au tout début du xve siècle. Par la richesse de son contenu, la correspondance entretenue entre différentes filiales de la compagnie Datini comble une importante lacune documentaire concernant le Touat et ses connexions. Elle montre en effet quels étaient les routes et les acteurs de ce commerce, illustrant le rôle de marchands juifs circulant d’un bout à l’autre d’un axe Majorque-Honein-Touat, devenu alors la voie commerciale privilégiée pour atteindre les marchés sahariens, puis subsahariens. L’objet de cet article est ainsi de dévoiler les enjeux et les modalités d’un tel commerce.

https://journals.openedition.org/remmm/13187

MISSION À TLEMCEN, OCTOBRE 2019

Deux membres de l’équipe « Sahara médiéval » ont effectué une mission à Tlemcen (Algérie) en octobre 2019. Ils ont profité de leur séjour pour effectuer une visite à Hunain. L’hypothèse des deux criques associées (Hunain et Tafsut) permettant le stockage des marchandises débarquées du port d’Hunain demandait à être vérifiée sur le terrain. Si l’urbanisation rend aujourd’hui toute étude archéologique inenvisageable, la topographie des lieux conforte cette hypothèse.

La région est celle de naissance du calife almohade ‘Abd al-Mū’min dont le souvenir est encore vivant…

Agnès Charpentier et Jennifer Vanz

Vue vers la crique de Tafsut au nord. Crédits : Agnès Charpentier
Vue générale de la qaṣaba. Crédits: Agnès Charpentier
Tour d’angle sud-est. Deux tours emboitées forment le bastion d’angle. Crédits: Agnès Charpentier
‘Abd al-Mū’min sarāj al-Mūwahidīn. Crédits: Agnès Charpentier